Nouveau: pour découvrir le portrait sur le site du rectorat, cliquez ICI !

Le 10 janvier dernier, les élèves germanistes de la classe de 3° bilangue  ont interviewé Paul Selinger, Fondateur de l’Institut Heinrich Mann à Pau.

IMG_3675

 

L’opération « portraits franco-alemands »

Ce travail répond à un appel à projet du Rectorat de Bordeaux intitulé « Portraits franco-allemands ». Cette opération s’inscrit naturellement dans le cadre des festivités du 50° anniversaire du Traité de l’Elysée.

Il s’agit, pour des collégiens volontaires, de faire le portrait « d'une personne qui symbolise l'amitié-franco-allemande, dont la vie est marquée des relations avec l'Allemagne ou qui peut symboliser la vivacité des relations franco-allemandes »

Paul Selinger, fondateur de l’Institut Heinrich Mann

 

Paul Selinger

 

La personne de Monsieur Selinger, fondateur de l’Intitut Heinrich Mann à Pau, semblait donc toute indiquée pour faire l’objet d’un tel portrait.

En effet, cet Allemand installé en France depuis 30 ans a fondé en 1988 un institut qui s’attache à organiser tout au long de l’année des manifestations promouvant la culture allemande : salon du livre avec un stand de littérature allemande et présence d’auteurs germanophones, tenue d’un stand lors de la journée de l’Europe le 9 mai à Pau, semaine du cinéma allemand au cinéma le Mélies, opérations Deutschmobil, etc…

Un portrait qui fera du chemin …                                                                           

En mai 2013, l'ensemble des portraits réalisés par les collégiens fera l'objet d'une publication générale sur le site Internet du rectorat. Le document final sera remis à des personnalités ou institutions telles que le recteur d'académie, le préfet de région, les élus locaux, le consul général d'Allemagne à Bordeaux, le ministère de l'éducation nationale, les secrétaires généraux de l'Office franco-allemand pour la jeunesse, etc.

Les élèves du Collège de Morlaàs,  outre le fait qu’ils ont fait la connaissance d’une personnalité intéressante et investie, auront aussi la satisfaction de voir leur travail valorisé par cette publication très officielle et d’avoir participé à leur hauteur à la célébration de 50 ans d’amitié franco-allemande.

Article Sud Ouest